× logo-ifm
  • photos
  • Actualités
  • émissions
  • programme
  • podcasts
  • videos

  • Soirée 4, épisode 14 de Jazz à Carthage

    Soirée 4, épisode 14 de Jazz à Carthage


    L’ambiance de cette 4ème soirée à l’IFT (institut français) est très particulière, un peu hippie, avec des poufs de couleur placés en cercle, autour du feu sous la forme de parasols chauffants. La scène fait penser à des festivals comme burning man ou coachella. Et quand Bumcello commence le show, c’est l’apothéose.

    Leur musique ressemble à un chant de cigales, elle est instinctive, libre de toute étiquette, ils touchent à tout, pop, rock, punk, funk, soul, metal, raga, électro, steel drums, world et rap, s’amusent à mélanger tous les genres, improvisent, font de la création musicale un terrain de jeu où ils laissent libre cours à leur créativité.

    C’est vivant, en mouvement, toujours changeant, d’ailleurs dès les premières minutes, plus personne n’est installé sur les poufs. Tout le monde danse. Les corps bougent comme malgré eux, même les plus timides n’arrivent pas à résister. Mus par cette musique inédite, les corps ont l’air d’avoir une volonté propre.

    Les voir sur scène est un dépaysement en soi, totalement inattendu. Cello le violoncelliste, élégant, tout en sobriété, et Bum le batteur, punk, haut en couleur avec un chapeau à grelots, en apparence totalement disparates et pourtant étonnamment complémentaires. Assister à leur concert, c’est traverser mille paysages, leur musique est à la fois animale et sophistiquée est un cocktail explosif et euphorisant !



    LIRE AUSSI