× logo-ifm
  • photos
  • Actualités
  • émissions
  • programme
  • podcasts
  • videos

  • Signature de 5 conventions de partenariats, de la valeur de 15 millions de dollars américains, entre le Fonds d’Amitié Qatari et 5 entreprises financières tunisiennes, pour booster l’entreprenariat

    Signature de 5 conventions de partenariats, de la valeur de 15 millions de dollars américains, entre le Fonds d’Amitié Qatari et 5 entreprises financières tunisiennes, pour booster l’entreprenariat


    Le Fonds d’Amitié Qatari a signé ce mardi 04 décembre 2018, à Tunis, cinq nouvelles conventions de partenariat, de la valeur de 15 millions de dollars américains (l’équivalent de 34 millions 793 mille dinars tunisien, avec des entreprises bancaires et financières tunisiennes, en l’occurrence; « Zitouna Tamkeen », « Enda tamweel », « AssadTamweel », «Microcred » et la Banque de financement des petites et moyennes entreprises (BFPME).

    La cérémonie de signature a été supervisée par le ministre des finances, Ridha Chalghoum, le Directeur Géneral du Fonds de Développement Qatari, Khalifa Ben Jassem El Kawari et a enregistré la présence de son excellence l’ambassadeur du Qatar à Tunis et président du fonds signataire, Saad Ben Nacer Al Hamidi.

    Les conventions qui s’étendent sur une durée de 3 à 10 ans vont œuvrer à la création d’emplois et à l’autonomisation économique aux nécessiteux en leur offrant des opportunités de financement pour réaliser l’équité sociale aux secteurs et régions démunis.

    Cette opération s’inscrit dans le cadre du programme national de la lutte contre le chômage.

    Les responsables du QFF (Qatar Friendship Fund) visent à conscientiser la jeunesse tunisienne sur l’importance des initiatives personnelles et de l’esprit d’entreprenariat ainsi que du soutien financier pour asseoir leurs petits et moyens projets et assurer leurs pérennités.

    Dans le même contexte, ce projet appuie la discrimination positive entre les régions, laquelle contribue à protéger la jeunesse de toutes formes d’extrémisme.

    Le Fonds d’Amitié Qatari va faire bénéficier près de 9000 jeunes de 18 à 40 ans de ces prêts, à travers les entreprises bancaires et financières susmentionnées, pour des emplois directs et indirects.

    Ce même fonds a pu atteindre, depuis sa création en 2013, les classes les plus démunies économiquement dans le pays, à savoir ; les femmes, les jeunes et les habitants de l’intérieur du territoire tunisien. Ce qui donne 89,6% des habitants de l’intérieur ont bénéficié du soutien du QFF, 45,8% de femmes et 52,5% des jeunes de 18 à 40 ans.

    Le ministre des finances, Ridha Chalghoum a assuré, à cette occasion, que : « les projets du Fonds de l’Amitié Qatari, financés par le Fonds de Développement Qatari s’inscrivent dans les priorités du gouvernement, spécialement ceux destinés à l’encouragement de l’entreprenariat chez les jeunes vu les difficultés de recruter dans la fonction publique inhérentes aux pressions vécues par les finances publiques ».

    De son côté, Khalifa Ben Jassem Al Kawari a déclaré que: «la finalité de ces conventions, c’est de lutter contre le chômage, consolider l’équité sociale dans les régions occultées et orienter les jeunes vers l’entreprenariat ».

    Son excellence l’ambassadeur du Qatar en Tunisie, Saad Ben Nacer El Hamidi a, quant à lui,

    Insisté sur: «l’efficience de ce genre de conventions pour la jeunesse tunisienne. Elles leur offrent des perspectives de travail et leur permettent d’enrichir le secteur privé et de participer au développement de leur pays ».

    Il a ajouté: «l’Etat Qatari est un partenaire à plein temps de la Tunisie et travaillera, toujours, à consolider les relations entre les deux pays».

    A propos du QFF

    Le Fonds de l’Amitié Qatari a été créé en 2013 pour soutenir le développement économique en Tunisie à travers des donations de la valeur de 97 millions de dollars.

    Le but du QFF est de donner de l’espoir aux jeunes tunisiens pour un avenir meilleur, par la promotion de la culture de leadership des affaires et le développement de l’esprit d’entreprenariat qui leur permet de réaliser leurs ambitions et d’améliorer leurs conditions de vie.

    Ainsi, le soutien du QFF au lancement de petites et moyennes entreprises vise à booster l’économie et créer des emplois dans un pays à taux de chômage très élevé.

    Le QFF a, de même, pour but de consolider les relations bilatérales entre les Etats qatari et tunisien dans le respect des engagements du Qatar envers les pays en voie de développement selon les besoins du bénéficiaire et de leurs intérêts communs.

    En ce qui concerne le soutien au développement économique en Tunisie, le QFF a créé 50 mille emplois dont 15992 indirects et 11402 directs.

    https://www.youtube.com/watch?v=uQgaN56zG4g&feature=youtu.be 



    LIRE AUSSI