× logo-ifm
  • photos
  • Actualités
  • émissions
  • programme
  • podcasts
  • videos

  • Musk and Amber : Exposition de groupe L’Etre Carré

    Musk and Amber : Exposition de groupe L’Etre Carré

    Musk and Amber Gallery a le plaisir d’accueillir du 14

    Décembre au 19 Janvier 2019 l’exposition de groupe « L’Etre Carré » qui réunit les artistes Amor Mtimet, Hela Lamine, Houda Ajili, Michela Margherita Sarti, Najah Zarbout, Nesrine Elamine, Rania Warda, Samir Makhlouf.

    Les artistes, rigoureusement sélectionnés par la commissaire de l’exposition, elle-même artiste exposante, Michela Margherita Sarti, ont eu une seule consigne : des oeuvres au format carré.

     Sans thématique spécifique, le résultat est surprenant d’harmonie et de cohérence.

    BIOGRAPHIES

    AMIRA MTIMET

    Artiste peintre Née le 14 Juillet 1983 à Tunis, Amira Mtimet a grandi dans la banlieue nord de Tunis -Le Kram. Inspirée depuis sa tendre enfance par son défunt père l'artiste peintre Mhamed Mtimet, elle parfait sa passion à l'Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis d'où elle obtient sa maitrise en Arts plastiques (spécialité céramique) en 2007.

     En 2010, elle obtient son mastère en Sciences et Techniques des Arts à l’Institut Supérieur Des Beaux-Arts de Tunis.

    De 2006 à 2011, elle suit une formation au centre Sidi Kacem Jlizi dans le but de se perfectionner et d’acquérir de nouvelles compétences de la céramique.

    Actuellement elle anime des ateliers de peinture et de dessin à différents publics, en plus du fait qu’elle soit professeur d’arts plastiques de second degré.

     Elle participe régulièrement à différents évènements artistiques, des résidences artistiques et aussi à des expositions collectives dans différentes galeries en Tunisie et à l’étranger.

     Ses œuvres, sont à la fois figuratives et abstraites et révèlent une approche plastique contemporaine. Elle s’inspire essentiellement de son environnement direct et de sa vie de tous les jours.

     

    HELA LAMINE

    Hela Lamine, née à Tunis en 1984, vit et travaille à Tunis. Elle est Diplômée de l’Institut des Beaux-Arts de Tunis et de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Elle enseigne actuellement à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Sousse.

    Hela Lamine exploite plusieurs médias tels que dessin, gravure, peinture, collage, fresque et techniques de créations numériques. Elle étudie, observe, expérimente, dissèque, le quotidien, dans une approche quasi-scientifique, et étudie les mécanismes qui peuvent engendrer la confusion qui peut exister entre ce qui se donne à voir et ce qui peut s’y cacher. Elle joue et se déjoue des limites fragiles qui séparent ces deux territoires, le plus souvent avec humour et dérision.

    Obsédée par la fabrication d’œuvres « ouvertes » à multiples possibilités d’interprétations, elle use de la fiction dans une sorte de quête désespérée, de vouloir absolument établir un contact avec l’« autre », avec qui elle cherche à jouer, partager et à échanger sur ses propres questionnements sur la mythologie personnelle, le quotidien, l’humain, son fonctionnement, son corps, son identité, la société contemporaine de consommation et ses phénomènes temporaires, ou encore le politique et la mémoire collective.

    Participe depuis 2007 à de nombreuses expositions collectives en Tunisie avec la

    Galerie A.Gorgi, Hope Contemporary, Musk and Amber, Bchira Art Center… En

    France au Grand Palais, à l’Institut du Monde Arabe, Musée d’art contemporain Saint

    Martin, Musée Marcel Sahut, Galerie Arcima, Hôtel de Ville de Paris, Galerie

    Glassbox, en Allemagne avec l’Ifa Gallery, en Autriche au Proarte de kunstraum, en

    Italie avec Mole Vanvitelliana, en Espagne avec Alculturà et au Centro Centro, au

    Maroc avec La fabrique culturelle des anciens abattoirs de Casablanca…

    Expositions personnelles : en 2018 à La Villa Dutoit (Genève) et en 2017 à la galerie

    Sémaphore (Suisse) // «Perfume me, ’cause I love you», Fatales Palmarium, Tunis // « The Unsecret life of Samantha.C » en 2015 à la Galerie A.Gorgi (Tunisie) et à La Cité internationale de Paris (France).

    Résidences d’artiste : « Dos Mares » Marseille (France). Septembre 2016 // «

    Kulturlabor » Goethe Institut, Tunis (Tunisie). Mai – juillet 2016 // « Arkane Afrika », les abattoirs de Casablanca (Maroc). Mars 2016 // « Indice d’une suite » Galerie Glassbox Paris (France). Juin 2014 – Musée National du Bardo, Tunis (Tunisie) 2015.

     

    HOUDA AJILI

    Diplômée en Art plastiques de l’institut supérieur des beaux-arts de Tunis en 2004, Houda AJILI est une artiste peintre tunisienne de la nouvelle génération ayant allié expérience professionnelle aux études spécialisées.

    En 2007, Houda AJILI compète son cursus universitaire par un master spécialisé du Consortium des Universités de l’aire euroméditerranéenne et des pays de sud en Italie, autour de l’éthique comme moteur de changement : médiations transculturelles. Entre 2008 et 2009, Houda AJILI bénéficie du ministère de la culture tunisien d’une bourse lui permettant un séjour artistique d’une année à la Cité internationale des arts de Paris. En 2010, elle décroche un master de recherche en philosophie contemporaine -spécialité esthétique de la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, avec la mention très bien.

    Houda AJILI a une expérience dans l’enseignement des arts plastiques dans plusieurs établissements de l’enseignement supérieur publics et privés en Tunisie.

    Houda AJILI possède également à son actif de nombreuses expositions personnelles et collectives en Tunisie, en Égypte, au Maroc, en Italie et en France dont notamment une participation au prestigieux salon d’automne de Paris en 2014.

    Houda AJILI fut la commissaire du premier salon d’automne international en Tunisie en 2014. Elle a également fait partie, de la Commission d’achat d’œuvres d’art de l’État tunisien, en 2012.

    Houda AJILI a participé à plusieurs workshops où elle a animé des ateliers avec des artistes de renommée internationale. Elle participe activement à l’animation de la vie culturelle de son pays en organisant et en animant des ateliers de peinture au profit des enfants et de certaines associations. Houda AJILI vit et travaille à Tunis.

     

    SAMIR MAKHLOUF

    Samir Makhlouf est né à Tunis en 1964. En 1992, il obtient le diplôme d'architecte. Entre temps il dessine. La peinture lui permet d’expérimenter et de partager son univers imaginaire. Depuis plus de vingt ans il a fait de la peinture son activité principale. Il a produit une vingtaine d’expositions à Tunis et quelques-unes collectives ailleurs. Il a aussi enseigné durant une quinzaine d'années l'architecture à l'École Nationale d'Architecture de Tunis. Mais il est surtout un chercheur hors-piste qui navigue dans certaines structures du quotidien pour saisir quelques équations, entre physique, biologie et cognition. Ce parcours le mène à la réinvention de quelques modèles standards de la science. Au passage, il écrit quatre romans et une théorie originale et inédite sur l'univers.

     

    NESRINE LAMINE

    Nesrine EL AMINE, née le 21 Décembre 1979 vit et travaille à Tunis

    Assistante à l’institut supérieur des Beaux-Arts de Nabeul

    2017 Doctorat en théories de l’art à l’Institut supérieur des Beaux-arts de Tunis

     2005 DEA en Arts Plastiques recherches fondamentales et appliquées à La Sorbonne Paris1 en 2005

    2004 Maitrise en Arts plastiques en spécialité sculpture, option Peinture à l’institut supérieur des Beaux_Arts de Tunis

    Principales expositions et autres activités

    - Directrice artistique d’un concept store spécialisé dans l’art et le design

    - Commissaire d’exposition le FESTIVAL INTERNATIONAL D’ART FEMINISTE DE TUNIS « CHOUFTOUHONNA »

    - Commissaire d’exposition « Point-Virgule » au sein du forum national Point Virgule au Musée de le Ville de Tunis (Palais Kheireddine)

    - Exposition Mekn’art au Maroc (Meknès, El Jadida)

    - Consulting pour l’acquisition de la collection privée d’art pour le siège Attijari Bank Tunisie.

    - Participation à la réalisation de l’œuvre collective célébrant le 30ème anniversaire de l’institut du monde arabe à paris (octobre 2018)

    - Invitée aux curiosity sessions à J. Walter Thompson Worldwide Tunisie pour présenter mon parcours artistique et professionnel et mes projets.

    - Participation à l’exposition « insight of China » au China arab friendship parc, en Chine (Septembre 2015), ma sculpture est acquise par le ministère de la culture de Pékin et qui a été sélectionnée pour agrandissement au parc de l’amitié Chinois arabe

    - Participation à plusieurs expositions : en Tunisie (El TEATRO, Efesto, Roubtzoff gallery, bibliothèque Nationale de Tunisie), en Chine, en Italie et aux Etats Unis, au Maroc

    RANIA WERDA

    Née en octobre 1984 à Bizerte, sur la rive sud de la Méditerranée, l’artiste sera bientôt ce doux mélange épicé des deux civilisations occidentale et orientale avec une touche audacieuse et révoltée de la réalité sociale de son pays. Fille d’un professeur d’histoire et d’un professeur d’art, Rania Werda a très vite été initiée aux bases de la théorie et de la pratique artistique, ce qui la mène à suivre des études universitaires à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis, où elle poursuit actuellement sa thèse de recherches qui s’intitule “ Les nouveaux états d’images”.

    Elle fortement influencée par la théorie de David Hockney qui démontre par les textes et par les images, l'utilisation d'appareils d'optique, par de nombreux peintres depuis le XVe siècle. Le travail de Rania Werda se caractérise par l’utilisation des nouveaux outils technologiques, tels que l’impression numérique et de la projection vidéo. Le quotidien, est la source captivante de cette plasticienne, tout ce qui y meut peut faire l’objet de son travail : les corps, les objets, les paysages… Elle les marie ainsi avec insolite, kitch, provocation, révolte pour se présenter au spectateur comme un cri identitaire qui résonne tel un écho de l’imaginaire sociale.

     

    NAJAH ZARBOUT

    Najah Zarbout est originaire de Kerkennah. Elle vit et travaille à Sousse. Docteur en Arts et Science de l'Art de la Sorbonne.

    Cette artiste s'intéresse à des sujets liés à l’actuel et aux problèmes que rencontrent les individus dans la société contemporaine. Des questionnements par rapport à l'autre et les relations qu’on a avec lui sont évoqués et traités particulièrement dans ses réalisations plastiques. Derrière les œuvres à priori ludiques de Najah Zarbout, se cachent des sujets profonds et osés.

    Ses travaux prennent des formes diverses, allant du dessin à la vidéo, en passant par la photographie et l’installation. Najah Zarbout a participé à des expositions collectives en France et à l’étranger. Elle est lauréate du grand prix d’art plastiques du festival « Ici et demain 2008 » et sélectionnée (parmi quinze autres artistes) pour représenter la Tunisie-invitée d'honneur à la biennale de Dakar 2018.

     

    MICHELA MARGHERITA SARTI, Artiste et Commissaire de l’Expoisition

    Née à Vérone, en Italie en 1970, Michela vit et travaille depuis 1996 en Tunisie où elle était la directrice et la propriétaire de la galerie "EFESTO" La Marsa de 2009 au 2017.

     Michela est une artiste - peintre appartenant au courant artistique du « Pop surréalisme », ses œuvres figurent dans les collections du Ministère tunisien de la Culture Tunisien et dans de nombreuses collections privées en Tunisie et à l'Etranger.

    Michela est l’assistante du commissaire dans le projet Imago Mundi (Luciano Benetton pour la Tunisie organisée par Mme Leila Souissi) et aussi pour l’exposition du projet Kairouan: 2ème réunion euromaghrébin de photographes (organisée par la Communauté européenne et commissarié par Mme Leila Souissi). Commissaire pour USGERA "US Embassy "en Tunisie" (année 2014 – 2015), commissaire de la résidence d’artistes « voyage de Meknès s à volubilis » à Meknès - Maroc – (05/04 – 15/04). Commissaire d’exposition à la Galeria Alain Nadaud.

    En 2015, elle monte sa 3éme exposition personnelle, « Men’s Game Children’s War », à la Maison des Arts du Belvédère de Tunis (Ministère de la Culture), où elle expose des peintures et des installations autour de prouesses techniques et numériques incroyables de la réalité augmentée.  

    Je peins les images de mon inconscient et ils sont le fruit de mon imagination, mais parfois ils sont les « souvenirs » de l'enfance ou de la cruauté de la vie réelle. (Mimi)

    Michela a participé dans de nombreuses expositions individuelles et collective dont:

    USA : San Diego CA - La Luz the Jesus Gallery à Los Angeles CA in Brooklyn au Pratt

    Institute

    Tunisie : Cité de la Culture JACC - Musée de Carthage, Bibliothèque Nationale de Tunisie, UNHCR Tunisie, SAI Tunisie (Salon d’Automne Internationale), 1ère Biennale d'Art contemporain arabe, Ambassade américaine en Tunisie, Musée de la Ville de Tunis (Palais Kherreidine)

    Maroc : à Meknès - 1er édition SMDE - 15ème édition Bassamat africaines Statt - Marrakech et Casablanca - El Jadida – Bab Rouah à Rabat

    Italie : (Faenza, Modigliana, Roma...), Museo Carlo Bilotti ROMA, Fondazione CINI Île de S. Giorgio , CAM (Casoria Contemporary Art Museum) - Specchia au Palazzo Risolo

    France : SAI Paris 2014, MAC - Musée d’art Contemporain Saint-Martin à Montélimar –

    Musée Marcel Sahut à Volvic

    Mais aussi Danemark - Creative World Bussines Coupe du Danemark sélection mondial – projet «Artsy Town»



    Aussi dans la categorie : Nationale